[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web]

Conseils de pêche

La pêche en réservoir et le soleil

Le soleil intervient dans la pêche en réservoir surtout par sa lumière et sa chaleur.

Ces deux facteurs influencent considérablement le comportement de la truite et doivent être pris en compte par le pêcheur pour la réussite de sa pêche.

Surtout entre avril et septembre la luminosité du soleil exerce une grande influence sur le comportement des truites.

En cherchant régulièrement des endroits à l'ombre, les truites essaient de se protéger contre une lumière trop importante, on dit elles sont lucifuges.

En réservoir c'est l'ombre des arbres sur les berges, les herbiers et surtout l'ombre des zones profondes qui leur donne refuge.

Dépendant de la clarté de l'eau une zone d'obscurité commence à partir de 2 à 3 m.
Mais attention, cette zone d'obscurité dépend des différents horaires de la journée. La lumière est au plus forte aux heures de midi quand le soleil se trouve au zénith. En conséquence la truite descend au plus profond. Elle remonte successivement quand le soleil descend à la fin de l'après-midi.

Voici une petite formule. Prenez simplement la courbe du chemin du soleil, inversez la vers le bas dans l'eau et vous avez pendant toute une journée un premier bon repère pour localiser la truite dans la profondeur.

Prenons un exemple pratique: Pêcher, pendant les heures de midi d'une journée de très beau temps, avec une soie flottante est très inefficace parce que les truites se trouvent dans une profondeur qui est hors de porté de ce type de soie. L'utilisation d'une soie plongeante est plus efficace. Par contre le soir et le matin la soie plongeante représente un mauvais choix, elle descend trop. Avec un soleil encore ou déjà bas, les truites évoluent près de la surface et la soie flottante est mieux adaptée.


Günter Klein

  


La pêche en réservoir et la température de l’eau


La truite est normalement une habituée des rivières à courant rapide ou moyen dont les eaux restent froides même en été.

Par contre l'eau des réservoirs est stagnante. Mais la truite y trouve des conditions de vie favorables si les conditions suivantes sont remplies. Une exposition aux vents dominants pour brasser l’eau et oxygéner même les couches profondes du plan d’eau. Une profondeur d’au moins de 4 m pour résister à la chaleur de l’été.

Voyons ce qu’il se passe quand la température de l'eau de la surface dépasse les 21°- 22°C. Maintenant le tôt de l'oxygène dissous diminue dramatiquement et la truite n'y trouve plus des conditions de vie idéales. Elle n'est pas dupe et va à la recherche des eaux plus fraîches. Si un réservoir est bien aménagé, elle trouvera une eau bien fraîche et oxygénée soit dans une profondeur à partir de trois mètres, soit près de l'embouchure d'une rivière, soit autour d'une arrivé d'eau en forme de sources ou de l'eau de pompage. Et c'est à ces endroits là où le moucheur doit tenter sa chance d'abord. Bien entendu la pêche en dessous de 2m de profondeur demande l'utilisation d'une soie plongeante qui entraîne la mouche dans la profondeur. Dépendant de la densité de la soie et de la profondeur de l'endroit attendez entre 10 et 50 secondes entre impact à la surface et la récupération.


Günter Klein